Les premiers jours. Eclairage conté. Par Anne-Sophie Goyet, orthophoniste à l’HFME (Lyon Est).

« La sphère orale », comme on l’appelle dans le jargon, est l’une des « victimes » les plus systématiques des séjours en réanimation des nouveaux-nés. Anne-Sophie Goyet nous lit ici l’histoire de Petite Bouche, un personnage qu’elle a inventé pour aborder d’une manière douce, imagée et décalée les enjeux de l’oralité chez ces tout petits bébés qui vont mettre des semaines, des mois, voire des années, pour apprendre à déglutir, sucer, mastiquer, babiller.

Et finalement, un jour, manger, et parler…

Piwi Cœur est un cas particulier : il cumule six mois de réanimation avec l’hypotonie du syndrome de Prader-Willi. Or, la simple succion nécessite l’action d’une quarantaine de muscles ! Quand ces muscles n’ont pas de tonus, ils n’agissent pas. Et le bébé ne peut pas utiliser sa bouche.

Résultat, Piwi Cœur a aujourd’hui 17 mois, et il est toujours alimenté par sonde naso-gastrique. Il vaut mieux en rire, n’est-ce pas Agapanthe ?

Nous parlons spécifiquement de cette question dans la séquence : « Un travail d’équipe (2) : orthophonie« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *