Piwi Cœur raconte son ascension du mont Blanc… sur le dos de Catherine Vulliez bien sûr !

Photo : Catherine Vulliez

Quand tu m’as dit : « Aujourd’hui, on part pour le mont Blanc ! », je me suis réjoui : « Chic ! une balade ! »
En fait, quelle balade ! J’ai vu défiler le vert. Puis le gris. Puis le blanc. J’ai senti l’énergie. La tienne d’abord, ta force, que je commence à connaître et que tu me transmets, un pas après l’autre, sans jamais te fatiguer.
Et puis, plus on montait, plus je sentais toutes les énergies. Elles devenaient réelles, palpables ! J’étais aspiré par quelque chose de très grand. D’immense. D’infini.
Arrivé là-haut, tout là-haut, je ne sais pas expliquer… C’est comme si j’étais devenu moi-même cette chose très grande, immense, infinie…

Photo : Catherine Vulliez

En descendant, alors que le blanc, puis le gris, puis le vert, défilaient sous tes pas, un courant de Joie s’est emparé de moi. Il est monté, monté, jusqu’à ce que je ne puisse plus le contenir ! Il est devenu une onde et s’est envolé. Envolé vers tous ceux qui me portent dans leur cœur depuis le jour de ma naissance. Envolé vers tous mes amis qui ont rejoint le bleu du ciel. Envolé vers tous les petits champions qui se battent comme moi pour respirer, manger, bouger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *