Piwi Cœur, petite vie à la fois si fragile et si déterminée à s’accrocher malgré tout, rend visible ce qui ne l’est pas d’ordinaire et réveille en chacun de nous ce qu’il y a de plus grand et de plus beau.

Les mains se tendent et se joignent, s’entrelacent au dessous de lui pour former un filet de protection, de confort, d’amour. L’énergie se répand de maille en maille et se transmet des uns aux autres, incessant et inconscient va-et-vient entre Piwi Cœur et tous ceux qui croisent sa route.

La plus magique des baguettes. Genèse de l’illustration, par Marion Curtillet.

Tendre la main : le savoir-faire des associations. Eclairage. Par Lynda Chekahr, correspondante à Toulouse pour Petit Cœur de Beurre.

Quand l’association rend la maladie rare… moins rare… Eclairage. Par Christine Chirossel, de l’association Prader-Willi France.

La séquence de la semaine prochaine :
un travail d’équipe (1).